Réseau-rivières (suivi de la qualité de l'eau de surface)

Objectif

Dresser un portrait de la qualité de l'eau sur le territoire d'intervention d'AGIR Maskinongé et faire un suivi des variations temporelles.

Résumé

Chacun des 40 organismes de bassin versant du Québec est mandaté par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) pour échantillonner les rivières de son territoire d'intervention.

 

AGIR Maskinongé réalise donc en permanence l'échantillonnage de l'eau de trois rivières (Maskinongé, Mastigouche et Matambin) sur quatre stations (une en amont sur la rivière Maskinongé, une en aval sur la rivière Maskinongé, une sur la rivière Mastigouche et une sur la rivière Matambin). En plus de ces stations d'échantillonnage, deux stations sont généralement ajoutées au cours de l'été. Ainsi, AGIR Maskinongé a échantillonné différentes rivières de son territoire au fils des années. La rivière Blanche et la rivière du Bois-Blanc en font partie. 

Ce suivi de la qualité de l'eau de surface permet d'analyser plusieurs paramètres physiques, chimiques et biologiques (phosphore, azote, chlorophylle a, coliformes fécaux, température de l'eau) et ainsi de dresser un portrait de la qualité de l'eau et de ses variations dans le temps en fonction des conditions environnementales. 

 

D'autres analyses sont effectuées plus ponctuellement lors de projets spécifiques dans les cours d'eau ou les lacs. L'organisme analyse également les données du Réseau de suivi volontaire des lacs (RSVL). Grâce au travail des associations de lacs, il est possible de connaître la qualité de l'eau des plans d'eau du bassin versant de la rivière Maskinongé.

Échéancier

En continu.

Financement

​Ce projet est réalisé grâce à la participation financière de :

  • Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

EN IMAGES

Apprenez-en davantage sur cette activité

en visionnant la galerie suivante