Plan directeur de l'eau

Attestation_PDE_2016.jpg

Le Plan directeur de l'eau (PDE) est l'outil principal d'AGIR Maskinongé. Il permet de mettre en évidence les grands enjeux locaux en matière de gestion intégrée de l'eau et présente un plan d'action dans le but de mettre en place des actions concrètes qui ont pour objectif de mobiliser l'ensemble des acteurs et usagers de l'eau.

 

Le PDE propose des interventions à réaliser avec tous les acteurs du milieu, notamment en matière de protection, de restauration et de mise en valeur des ressources en eau. Le PDE d'AGIR Maskinongé a été approuvé le 26 avril 2016. Il est à noter qu'il est mis à jour en continu.

 

Portrait du territoire

Le portrait du PDE analyse et présente les caractéristiques physiques et les ressources en eau disponibles sur le territoire de la riviére Maskinongé. Il fait une délimination des sous-bassins versants présents sur le territoire ainsi que les municipalités desservies par l'Association de la gestion intégrée de la rivière Maskinongé. Les différents acteurs impliqués dans la gestion de l'eau y sont égalements inscrits.

Quelques faits saillants sur le territoire d'intervention du bassin versant de la riviére Maskinongé:

  • Le territoire couvre 1 175,7 kilomètres carrés ;

  • Environ 1 226 lacs ;

  • 6 sous-bassins versants : environs immédiats du lac Maskinongé, rivière Maskinongé amont, rivière Maskinongé aval, Mandeville, Mastigouche, Matambin ;

  • 13 municipalités : Saint-Damien, Saint-Jean-de-Matha, Saint-Barthélemy, Maskinongé, Louiseville, Sain-Justin, Saint-Gabriel-de-Brandon, Saint-Gabriel, Saint-Didace, Sainte-Ursule, Saint-Édouard-de-Maskinongé, Saint-Angéle-de-Prémont, Mandeville, Saint-Alexis-des-Monts, Baie-de-la-Bouteille, Saint-Zénon.

La section diagnostic du PDE fait état des problématiques liées à la ressource en eau sur le territoire de la zone de gestion intégrée de la rivière Maskinongé.

Le diagnostic permet d'identifier les problèmes, envisager les solutions possibles et les actions concrètes à entreprendre.

Voici une liste de quelques problématiques identifiées dans ce document :

  • Qualité de l'eau du lac Maskinongé

  • Navigation

  • Maintien de la biodiversité

  • Ruissellement urbain

Diagnostic

 
 

Enjeux et orientations

1. Conservation et restauration des écosystèmes aquatiques et riverains

  • Empêcher les développements résidentiels ou commerciaux sur les milieux humides à forte valeur écologique

  • Protéger les milieux naturels d'intérêt

  • Protéger les habitats de la tortue des bois

  • Protéger les frayères à maskinongé

  • Rétablir les habitats de la perchaude du lac Saint-Pierre à l’embouchure de la rivière Maskinongé

  • Assurer des débits réservés écologiques adaptés en aval du barrage de Saint-Didace

  • Valoriser la biodiversité au lac Mandeville

  • Sensibiliser les jeunes à la biodiversité du bassin versant

  • Éviter la concurrence entre la truite arc-en-ciel et l'omble de fontaine lors des ensemencements de poissons

  • Rétablir des corridors forestiers dans les zones agricoles

  • Assurer la connectivité de l’habitat du poisson dans les secteurs forestiers

2. Conservation et amélioration de la qualité des eaux de surface

  • Végétaliser les bandes riveraines en milieu résidentiel

  • Compléter la mise aux normes des systèmes individuels de traitement des eaux des résidences isolées

  • Diminuer les apports en sédiments et nutriments d'origine agricole

  • Réduire les impacts des coupes forestières sur la qualité de l'eau des lacs

  • Réduire l'érosion et la sédimentation liées au ruissellement

  • Diminuer les apports en polluants des eaux de ruissellement au lac Maskinongé 

  • Réduire les surverses de la station d'épuration de Ville Saint-Gabriel

  • Réduire les impacts de la navigation sur la qualité de l'eau et des écosystèmes aquatiques

3. Sécurité des personnes et de leurs biens

  • Tenir compte de l'espace de liberté des cours d'eau pour diminuer les risques associés aux inondations et aux glissements de terrains

  • Réduire les risques d'inondations et de dommages aux biens associés aux barrages de castors et à leur rupture

  • Évaluer l’impact de l'envasement du lac Lise sur les débits et les niveaux d'eau en amont

4. Accessibilité et harmonisation des usages de l'eau

  • Réduire l'érosion des berges de la rivière Maskinongé par le batillage

5. Approvisionnement en eau potable

  • Diminuer la pression sur les ressources en eau dans une optique de changements climatiques

  • Assurer la qualité de l'eau potable

 

Plan d'action

En concertation avec les acteurs de l'eau, nous avons fixé des objectifs qui constituent le socle de ce plan d'action. Ce document permet de planifier les actions à entreprendre en vue de la gestion intégrée des ressources en eau, tout en tenant compte des ressources budgetaires disponibles.

Problématiques priorisées

Le premier Plan directeur de l’eau (PDE) a été adopté le 9 septembre 2010. Une première mise à jour a été déposée le 31 mars 2014 et a été approuvée en 2016. En 2020, une autre mise à jour a été proposée.

Mise à jour du PDE

 
 

LES PRATIQUES AGRICOLES

En aval des zones agricoles, on constate une dégradation de la qualité des eaux de surface avec une concentration en matières en suspension et en phosphore accrues. On observe un envasement de certains secteurs, des fleurs d’eau de cyanobactéries et une perte d’habitats aquatiques.

LES BANDES RIVERAINES

Plusieurs lacs ont connu ou connaissent de manière récurrente des fleurs d’eau de cyanobactéries. L’absence de bandes riveraines entraîne une érosion accrue des rives et une contamination de l’eau par les eaux de ruissellement. On observe une modification des habitats aquatiques, une perte de certains usages des lacs

LES INONDATIONS

Certains secteurs sont connus pour subir des inondations récurrentes dans des secteurs habités. C’est le cas de plusieurs lacs (lac Maskinongé, lac Matambin, lac Mandeville ainsi que le lac Sainte-Rose) et de certaines rivières (rivière Maskinongé, rivière Mastigouche).

LES ESPÈCES EXOTIQUES ENVAHISSANTES

Certaines espèces exotiques envahissantes sont déjà présentes, entre autres, sur les rives des lacs et des cours d’eau. Il s’agit notamment de la renouée du Japon et du phragmite. Les plantes exotiques envahissantes ont plusieurs effets, aussi bien au niveau écologique que pour la perte d’usages.

LE SUIVI DE LA QUALITÉ

DE L'EAU

Il existe un manque de données de qualité de l’eau, à la fois pour savoir si une problématique existe ou non, mais aussi pour faire le suivi des actions menées. L’absence de données crée une perte d’usage de l’eau et est également un problème important quand il s’agit d’évaluer l’efficacité de nos actions.

À PROPOS DE NOUS

Nous sommes un organisme à but non lucratif désigné par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) pour planifier la gestion intégrée de l'eau du bassin versant de la rivière Maskinongé. 

CONTACT

48 rue Beausoleil, Ville Saint-Gabriel  (QC) J0K 2N0, Canada

450-752-4868

450-752-9293 (Fax)

info@agirmaskinonge.com

 

Lundi au vendredi 9h00-16h00

LIENS UTILES

Le plan directeur de l'eau

Section réservée aux comités aviseurs

Le bulletin de liaison

La boutique en ligne

Les publications 

Les ressources techniques

SUIVEZ-NOUS

  • Page Facebook AGIR Maskinongé
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube
  • Twitter page

© 2020 Tous droits réservés | Association de la gestion intégrée de la rivière Maskinongé