CA685E~1.JPG

Laboratoire vivant - Québec

Objectif

L’Initiative des laboratoires vivants d’Agriculture et Agroalimentaire Canada est une nouvelle approche visant à promouvoir la recherche et l’innovation agricole au pays. Cette initiative réunit des agriculteurs et agricultrices, des scientifiques et d’autres partenaires afin d’élaborer conjointement et de mettre à l’essai des pratiques et des technologies novatrices pour résoudre les problèmes agroenvironnementaux.

Résumé

Le projet Laboratoire vivant – Québec est situé au centre du grand bassin hydrographique du lac Saint-Pierre. Ses activités se déroulent principalement sur trois territoires, soit le bassin versant de la rivière du Bois-Blanc, le bassin versant de la rivière Pot-au-Beurre et une région comprenant de petits bassins versants qui se déversent directement dans le lac Saint-Pierre, appelée le bassin versant « Rive-Sud du lac Saint-Pierre ». L’Union des producteurs agricoles (UPA) a été choisie en tant que partenaire principal à ce projet d’envergure. L’UPA, considérée comme experte de l’agriculture québécoise, assure le lien direct avec les entreprises agricoles du secteur et coordonne les activités sur le territoire. L’UPA est fière de s’associer à AAC dans le projet des Laboratoires vivants qui met à profit l’expertise terrain des producteurs et productrices agricoles et l’expertise scientifique des chercheurs. AGIR Maskinongé coordonne localement les activités pour le bassin versant de la rivière du Bois-Blanc. Son rôle consiste à assurer les échanges entre les entreprises agricoles et différents partenaires du projet, dont les chercheurs et chercheuses du ministère. De plus, l’organisme guide les entreprises agricoles dans l’élaboration de projets d’accompagnement qui vise à effectuer des essais sur leur ferme dans le but de répondre à leurs préoccupations.

 

Cette initiative repose sur trois principes fondamentaux :

  • Mettre l’accent sur les besoins des entreprises agricoles

  • Des partenariats vastes et diversifiés

  • Effectuer des essais dans un contexte de vie réelle

L’Initiative des laboratoires vivants permettra la conception et l’utilisation locale de technologies utiles et de pratiques agricoles durables pour aider les agriculteurs canadiens à :

  • Atténuer les effets des changements climatiques et s’y adapter

  • Réduire la contamination de l’eau

  • Améliorer la conservation des sols et de l’eau

  • Maximiser la capacité des habitats et la biodiversité des paysages agricoles

Jusqu’à présent, huit entreprises du bassin versant de la rivière du Bois-Blanc participent à des essais directement sur leur ferme avec des scientifiques (arrière-effet des cultures de couverture sur la disponibilité de l’azote, biodiversité en bande riveraine, suivi de nappe phréatique et de qualité de l’eau). Deux autres entreprises réalisent des projets d’accompagnement avec des agronomes sur leur ferme pour tester différentes pratiques (projet 1 : introduction d’une culture de couverture intercalaire dans une culture de soya afin d’augmenter la portance du sol et accroître la biodiversité du sol / projet 2 : déterminer quel type d’engrais vert est le mieux adapté aux conditions de la région et leur pression sur les mauvaises herbes présentes). De ces dix entreprises, quatre d’entre elles ont eu la chance d’obtenir un diagnostic de durabilité de leur entreprise via l’Indicateur de durabilité des exploitations agricoles (IDEA). Cet outil d’évaluation et d’analyse se base sur le calcul de 53 indicateurs de durabilité et permet d’identifier des voies d’amélioration ou de progrès vers plus de durabilité dans les démarches de transition agroécologique.

On s’attend à ce que cette approche permette aux entreprises agricoles d’adopter plus rapidement les techniques et les outils novateurs, ce qui aidera l’industrie agricole du Canada à devenir plus productive, durable et résiliente.

Partenaires
  • Agriculture et Agroalimentaire Canada

  • Confédération de l’Union des producteurs agricoles du Québec

  • Entreprises agricoles du territoire

  • Fédération régionale de l’UPA Centre-du-Québec

  • Fédération régionale de l'UPA Lanaudière

  • Fédération régionale de l'UPA Mauricie

  • Fédération régionale de l’UPA Montérégie

Échéancier

2019-2023

Financement

Ce projet est réalisé grâce à la participation financière de

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada

logo_laboratoire_vivant_QC.png
AAC-français en premier.png
UPA_logo_couleur.png