Association de la gestion intégrée de la rivière Maskinongé

48 rue Beausoleil, Ville Saint-Gabriel (QC) J0K 2N0

Tél : 450-752-4868

Fax : 450-752-9293

info@agirmaskinonge.com

     Lundi au vendredi 9h00-16h00

  

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2019 Tous droits réservés | Association de la gestion intégrée de la rivière Maskinongé

OPTIMISATION DE L'HARMONISATION

Des chantiers forestiers du bassin versant de la rivière Maskinongé

Objectif

Documenter les enjeux liés à la foresterie et acquérir des connaissances sur l’impact réel des coupes forestières pour la ressource en eau, en collaboration avec les acteurs du milieu concernés, afin de mieux orienter les interventions d’AGIR Maskinongé dans le processus de concertation de la Table de gestion intégrée des ressources et du territoire (TGIRT) Lanaudière.

Résumé

La qualité des ressources en eau d’un bassin versant dépend de nombreux facteurs. Parmi les facteurs de perturbation, le plus important est sans contredit l’activité humaine. Ainsi, les coupes forestières, même éloignées d’un plan d’eau, peuvent avoir un impact sur la qualité des eaux de surface en fonction de la superficie qu’elles occupent dans le bassin versant et des pratiques de coupe et d’aménagement qui sont utilisées.

 

Une des fonctions essentielles de la TGIRT est de réaliser la concertation des différents acteurs du milieu forestier en vue de la planification des chantiers forestiers. Pour les organismes de bassin versant, parmi les enjeux identifiés dans les plans directeurs de l'eau, plusieurs sont au sujet de la forêt et de la foresterie :

  • Qualité de l'eau ;

  • Quantité d'eau (modification des régimes hydrologiques suite aux coupes) ;

  • Qualité des habitats aquatiques et riverains ;

  • Culturalité : utilisation des lacs et des rivières en milieu forestier pour diverses activités.

Actuellement, les mesures d’harmonisation suggérées à la TGIRT sont proposées de manière ponctuelle, empiriquement, sauf pour la Réserve faunique Mastigouche, pour laquelle la SÉPAQ a réalisé plusieurs analyses de territoire portant sur les coupes forestières. Cette manière de fonctionner est en grande partie liée au manque de connaissance du territoire et de ses enjeux, mais aussi au manque de connaissances sur le type de mesure d’harmonisation qui peut être préconisé et sur les aspects plus techniques des chantiers forestiers. Voici donc quelques étapes réalisées lors de ce projet afin d'optimiser le processus de concertation de la TGIRT :

  • Collecte d'informations documentaires sur les chantiers réalisés et à venir (localisation, type de chantier, mesures d'harmonisation)

  • Historique des perturbations en forêt publique dans le bassin versant de la rivière Maskinongé

  • Documentation auprès des acteurs du milieu (territoires fauniques structurés, club de motoneiges, associations de lacs)

  • Documentation des problématiques passées et à venir sur le terrain

À la suite à ces étapes, lors de la rédaction du rapport final, il y a eu proposition de mesures d'harmonisation répondant aux problématiques identifiées sur le terrain. Les mesures proposées s'ajoutent aux mesures déjà appliquées dans le cadre du Règlement sur l'aménagement durable des forêts du domaine de l'État (RADF). Les mesures d’harmonisation seront transférables aux autres bassins versants qui rencontreraient les mêmes problématiques.

Partenaires

  • Association Chasse et Pêche de Mandeville

  • Club de motoneiges

  • Ressources Forestières Biotiques

  • Territoires fauniques structurés

Échéancier

2019

Financement

Ce projet a été réalisé grâce à la participation financière de ​

  • MRC de Matawinie

Optimisation de l'harmonisation des chanties forestiers dans le bassi versant de la rivière Maskinongé