Association de la gestion intégrée de la rivière Maskinongé

48 rue Beausoleil, Ville Saint-Gabriel (QC) J0K 2N0

Tél : 450-752-4868

Fax : 450-752-9293

info@agirmaskinonge.com

     Lundi au vendredi 9h00-16h00

  

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2019 Tous droits réservés | Association de la gestion intégrée de la rivière Maskinongé

Objectif

RÉDUCTION DE LA POLLUTION DIFFUSE ET DE L'ÉROSION

 D'origine agricole dans la rivière du Bois-Blanc

Réduire la pollution diffuse et l'érosion d'origine agricole dans le bassin versant de la rivière du Bois-Blanc.

Résumé

La rivière du Bois-Blanc est une rivière située sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent qui prend sa source d'un ruisseau forestier situé à Saint-Justin. Elle se jette directement dans le fleuve Saint-Laurent au niveau des îles de Berthier. Son bassin versant de 2 865 ha couvre les municipalités de Maskinongé et Saint-Justin. Rapidement, elle s'écoule en zone agricole et se charge en nutriments et sédiments qu'elle apporte jusqu'au fleuve Saint-Laurent. Dans le bassin versant de la rivière du Bois-Blanc, les terres agricoles sont majoritaires en superficie avec près de 80 % du territoire. 

Ce projet se divise en deux phases. La phase 1, réalisée en 2017, consistait en l'étude des impacts des pratiques agricoles sur la qualité de l'eau et des habitats fauniques du fleuve Saint-Laurent. Une caractérisation environnementale a donc été réalisée afin de déterminer les problématiques du territoire et proposer des solutions potentielles.

La phase 2, qui est en cours depuis 2018 et qui se termine en 2021, consiste à faire des travaux chez les producteurs agricoles afin d'améliorer la qualité de l'eau de la rivière du Bois-Blanc. Voici quelques exemples d'actions possibles pour les agriculteurs :

  • Promouvoir la réduction ou l'absence de travail du sol, particulièrement à l'automne

  • Promouvoir les cultures pérennes dans les rotations de culture

  • Promouvoir les cultures automnales avec enfouissement au printemps

  • Promouvoir les cultures intercalaires

  • Planter des bandes riveraines

  • Amémager des bassins de sédimentation

  • Aménager d'autres ouvrages hydroagricoles (voies d'eau enherbées, empierrements ponctuels, etc.)

  • Adoucir la pente des talus des cours d'eau

Partenaires

  • Comité ZIP du lac Saint-Pierre

  • Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec

  • MRC de Maskinongé

  • Municipalité de Maskinongé

  • Municipalité de Saint-Justin

  • UPA de Maskinongé

  • Services AgriXpert

Échéancier

2017-2021

Financement

Ce projet est réalisé grâce à la participation financière de 

  • La Fondation de la faune du Québec

  • Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec

  • Programme Interactions communautaires

Si vous voulez en savoir plus sur les bonnes pratiques agricoles liées à l'eau, consultez notre document L'eau et l'agriculture.

Exemple de travaux en cours dans le bassin versant de la rivière du Bois-Blanc

Avant
Avant les travaux, il est possible de voir de nombreux décrochements de talus qui entraînaient beaucoup de sédimentation dans le ruisseau Vertefeuille.
Après
Après les travaux de reprofilage et d'ensemencement par graminées, il n'y a plus de décrochements de talus. Les berges sont bien végétalisées et il n'y a plus de sédimentation dans le ruisseau.
Show More